L’Église Saint-Michel, Étaples, 1885

Huile sur toile, 45 x 55 cm Musée des beaux-arts, Dunkerque « J'ai le souvenir le plus émouvant du jour et de l’heure où je subis l’impression inoubliable de mon arrivée à Etaples, de ce bain dans l’air et la lumière. Tout cela est encore en moi. »Henri Le Sidaner

Sur les dunes, Étaples, 1888

Huile sur toile. 46 x 61 cm. Collection particulière « J'ai besoin d'air, je me sauve peindre dans les champs où je vais retrouver mes sabots et peut-être accoucher d'une toile. On verra. »Lettre de Le Sidaner à Léon Morel

La Promenade des orphelines, Berck, 1888

Huile sur toile. 126 x 210 cm. Musée des beaux-Arts, Dunkerque « C'est un pays de noble caractère avec de belles lignes simples, des horizons harmonieux d'eau et de dunes, un peu ce pays sévère que notre grand Cazin a immortalisé. »Henri Le Sidaner

La Bénédiction de la mer, Étaples, 1891

Huile sur toile. 340 x 540 cm. Musée de Châlons-en-Champagne « Je ne peux pas quitter. Si un modèle tombait malade il me faudrait immédiatement le faire soigner sérieusement. Et j'ai tant aussi à travailler. Sinon je n'avance qu'en trébuchant, les bourgeois sont muets devant ma toile, ils semblent avoir crainte de me décourager. Je pleure quelquefois de rage et j'engueulerais ...

Jeune fille de profil, Étaples, 1892

Huile sur panneau. 33,5 x 23,5 cm. Musée Quentovic, Etaples « J'ai osé parler des primitifs aux militaires, ils faisaient la tête que je fais à l'exercice. » Lettre d’Henri Le Sidaner à Henri Duhem, pendant son service militaire