La Lagune, Venise, 1892

Huile sur toile. 44 x 62 cm. Collection particulière « Je serai en mesure de vous guider consciencieusement et vous promet une promenade dans le pays des merveilles. Vous sentirez une fois ici combien il est profitable de se nourrir de chefs-d’œuvre. Nous irons après Florence, à Venise si vous voulez. »Lettre de Le Sidaner à Henri Duhem

Le Grand Canal au clair de lune, Venise, 1906

Huile sur toile. 89 x 116 cm. Collection particulière « Je suis revenu de Venise ravi. Mon impression a été très différente depuis mon dernier voyage d’il y a treize ans. »Lettre de Le Sidaner à Gabriel Mourey

Le Pont des Soupirs, Venise, 1906

Huile sur toile. 89 x 74 cm. Musée des beaux-Arts de la Ville de Paris « Ce n’est pas la Venise insolente et tapageuse dont Ziem et ses imitateurs nous avaient dégoûtés, mais une Venise confidentielle, à la fois plus vraie et plus rêvée, qui fait songer à celle de Barrès. »Paul Jamot, 1906

Le Palais blanc, Venise, 1907

Huile sur toile. 65 x 82 cm. Collection particulière « Une Venise vibrante à laquelle le génie du peintre s’est étroitement adapté. »Paul Adam, 1907

Le Matin, soleil, Venise, 1917

Huile sur toile. 54,6 x 66 cm. Collection particulière « Le soir, je repense à un tableau de Le Sidaner, qui représente une rue de Venise, un Palais rouge qui se reflète dans un canal, et je me sens ressaisi de ma folie vénitienne. »Henri de Régnier

Le Matin, Venise, 1918

Huile sur toile. 60 x 73 cm. Collection particulière « Un autre étonnement peut nous attendre en arrivant à Venise après avoir traversé le grand canal en gondole et en débouchant, à la fin d’un après-midi, devant l’ensemble de Saint Marc, de la Piazzetta et du Palais Ducal, dont la couleur de chair se dore aux dernières lueurs du couchant. »Henri Le ...