Les Maisons du port au clair de lune, Villefranche-sur-Mer, 1924

Les Maisons du port au clair de lune, Villefranche-sur-Mer, 1924

Huile sur toile. 81 x 100 cm.
Collection particulière

« Sous son pinceau, le quai Courbet est devenu un poème whistlérien baigné d’une lueur mystérieuse, des blancheurs ineffables où tout s’immatérialise, où des barques flottent dans le rêve, où la pierre, l’eau, tout en gardant leurs valeurs, semblent n’avoir pas plus de densité que l’air lui-même. »

        Camille Mauclair

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.